Le fléau migratoire et le double discours

Publié le par liguedespatriotesfrancais.over-blog.fr

Qui a esclavagisé puis colonisé les africains ?

Qui a odieusement tenté d'exterminer, il y a de cela 70 ans mais aussi de manière continue depuis 2 000 ans, les Juifs ?
C'est bien évidemment la race Blanche, la seule responsable de tous les crimes contre l'humanité, tous les génocides, toutes les exactions.

Les Hutu et les Tutsi se massacrent joyeusement entre eux ? La faute à ces salauds de Français.

 

Aujourd'hui, afin de se faire pardonner leurs excès antérieurs, les Européens se doivent de découvrir les joies de la société multi-ethnique et d'accueillir toute la misère du monde sans rouspéter. Il faut que l'allogène se sente en Europe chez lui (Voir ici et ici pour la Belgique, bien heureusement on n'en est pas encore là en France mais ça ne saurait tarder).

 

Si certaines races sont sur-représentées en terme de délinquance ou de criminalité il ne faut pas en tirer de statistiques ethniques qui stigmatisent injustement ces populations défavorisées.

 

Bon, soyons maintenant sérieux, on peut admettre qu'il y ait un lien entre délinquance et pauvreté, mais entre la pauvreté et les viols par exemple ?

Il n'existe aucune explication hormis une explication raciale ou ethno-culturelle pour justifier que dans tous les pays d'Europe où l'immigration africaine a fait son oeuvre ce sont des Noirs et des Arabes qui sont sur-représentés dans les affaires de viol et qu'ils ont un quasi-monopole sur les viols en réunion.


Et ce depuis 1945 :

 

 

 

Comment expliquer alors le manque de réaction total des occidentaux face à la submersion démographique qui s'accompagne plus de méfaits que d'apports positifs ? En Afrique du Sud, la population locale n'accepte pas l'invasion des pays limitrophes et y réagit de manière naturelle et violente.


La réponse est toute simple : la culpabilisation.

Certains parasites, n'ayant pas leur place en Europe, passent le plus clair de leur temps à reprocher aux peuples européens tout ce qui a été accompli par eux et qui auraient pu nuire par le passé aux autres peuples.
Disons le clairement : ceux qui excellent le plus dans ce sport sont les Juifs. Pas un jour ne passe sans qu'ils invoquent les puissances obscures des "heures le plus sombres de notre Histoire" ou ne pleurnichent sur le "retour de la bête immonde".
Exemples concrets ? Le très français Nicolas Sarközy veut perpétuer le culte de la Shoah ; un autre grand patriote, Serge Klarsfeld, veut faire payer la France pour entretenir Auschwitz ...

 

Des cas du même type on peut facilement en trouver d'autres à la pelle, pas besoin de s'étendre sur le sujet, mais pour aller un peu plus loin, concernant l'Holocauste, qu'il soit vrai ou non, qu'est-ce qu'on en a sincèrement à foutre ?

Il est compréhensible que les Juifs puissent être préoccupés du sujet mais ce n'est aucunement une raison pour nous imposer leur larmoiements shoahtiques éternels.

Car, contrairement à ce que semble penser Marine Le Pen , ce ne sont pas les nationalistes traditionnalistes antisémites qui sont obsédés par la Shoah mais bien les juifs et j'en veux pour preuve l'histoire de Catherine Pederzoli.


Notons également au passage que dès lors qu'il s'agit de rappeler aux Juifs leur rôle dans la crucifixion de Jésus-Christ (voir les polémiques suscitées par le film de Mel Gibson) ou dans la traite négrière, ils hurlent bien entendu au scandale antisémite.

Fin de la parenthèse.


S'y ajoute, depuis 70 ans, le fait que le système en place tente par tous moyens de déstabiliser et corrompre jusque dans son âme l'Homme Blanc : capitalisme & recherche effrénée du profit purement matériel, érotisme et pornographie partout (publicité...), destruction de la cellule familiale & donc du modèle patriarcale couplé au féminisme, perte des valeurs tel que l'honneur, la loyauté ...
Tout est fait pour que la tradition soit rompue, que la base solide qui cimente la civilisation européenne se fissure.

 

Pour en revenir à l'immigration et aux privilèges qui y sont liés, impossible de ne pas mentionner les principales officines anti-françaises qui font la promotion de la décadence de la société blanche traditionnelle : SOS Racisme & la LICRA.
Pour informations complémentaires, rappelons que SOS Racisme a été fondé par Harlem Désir et l'escroc notoire, mais non-condamné par la justice, Julien Dray qui a des priorités politiques bien définies.

S'agissant de la LICRA, voici un petit album photo de ses éminents membres (Eh oui, étrange, un lien de la LDJ !).

 

 

 

Et maintenant un petit florilège des pensées les plus profondes de ce qu'espèrent et veulent nos élites politiques et médiatiques pour nous (toute appartenance ethnico-religieuse commune serait purement fortuite).

 

Bernard-Henry Lévy : "Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, bérets, bourrées, binious – bref franchouillard ou cocardier – nous est étranger voire odieux."

 

Dominique Strauss-Kahn : "Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. (…) En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël."

 

DSK toujours : "Cela a du sens d'avoir recours à l'immigration pour gérer des problèmes de qualification comme cela s'est fait en Amérique du Nord."

 

Daniel Cohn-Bendit : "Pour enrayer la xénophobie, le mieux serait encore d’augmenter et non de vouloir réduire le nombre d’étrangers."

 

Pierre Moscovici : "L’adhésion de la turquie peut-être une protection contre le terrorisme et un facteur de renforcement de notre sécurité. Le caractère musulman de la Turquie est un enrichissement. L’Europe doit être multi-culturelle et multireligieuse. "

 

Et bien d'autres encore ...

Si vous êtes un lecteur averti vous l'avez sans doute remarqué, Jacques Attali manque à l'appel. Il lui a pourtant été décerné le "Judas award 2010 par les lecteurs du site "Le Projet Juif".

C'est tout simplement par manque de temps qu'il ne figure pas dans cette liste. En effet la quasi-intégralité de son oeuvre mériterait d'être cité.

 

Mais voici une vidéo où s'exprime le sus-nommé Julien Dray qui donne une bonne vision d'ensemble de son petit projet talmudique

  

 

 

Si le juif rejette cette identité traditionnelle des peuples européens c'est tout simplement qu'il ne se reconnaît pas dedans.

Le juif n'appartient pas à la race blanche et il le sait (cf Noel Ignatiev : "il faut abolir la race blanche").

Pareillement il abhorre la religion. Bien trop de personnes semblent persuader que le judaïsme constitue exclusivement une religion, similaire aux deux grandes autres monothéistes, mêlée à une certaine culture et tradition alors que dans les faits c'est avant tout l'appartenance ethnique qui prime.
D'où la volonté de détruire tout sentiment religieux profondément ancré, chrétien comme musulman. La laïcité est l'arme par excellence de ce type de pratique : sous couvert d'égalitarisme (un grand concept qui ne mange pas de pain et calme les ardeurs du peuple peu soucieux de s'informer de lui-même) on interdit tout et n'importe quoi dès lors que cela s'assimile un tant soi peu à de la propagande religieuse ou des manifestations diverses en une croyance autre que celle du pouvoir de l'argent.

Mais si la laïcité est une valeur si importante de la République, pourquoi est-ce que toute la classe politique du pays se presse chaque année au dîner du CRI(J)F ? Bien que constituant une ethnie comme dit précédemment, la religion des juifs ne s'en dissocie pas moins. C'est donc une atteinte au sacro-saint principe de laïcité. On constate aisément que les médias ne s'en émeuvent pas et on sait bien pourquoi.

 

 

 Richard Prasquier est un fervent défenseur de la laïcité en France, ce qui s'accorde

d'ailleurs parfaitement avec la présidence d'une association juive sioniste.
Il s'inquiète également de l'enseignement de la "Shoah" dans l'hexagone, ce qui paraît

après tout bien légitime : comment faire tourner le monde sans Shoah-business ?  

 

 

 

Le plus grand talent du lobby-qui-n'existe-pas, reste de pouvoir jouer et gagner sur les deux tableaux.

Le grand débat sur l'identité nationale française, qui a tant offusqué les association "anti-racistes" (comprendre anti-blancs), a logiquement été mis en place par Nicolas Mallah Sarközy de Nagy Bosca, ressortissant hongrois d'origine hébraïque s'étant illustré notamment par diverses trahisons politiques tout au long de sa carrière, et Eric Besson, libanais douteux passé directement du PS à l'UMP ce qui en dit long sur ses convictions politiques, deux tristes personnages ayant acquis la nationalité française on ne sait trop comment et qui font aujourd'hui regretter que les conditions d'acquisition n'en soient pas plus strictes.

Cette initiative de débat sur l'identité nationale sera fustigée et ne prendra pas mais ça n'est pas qu'un coup dans l'eau : ça permet de laisser penser à ces cons de goyïms que tout n'est pas perdu, qu'on se préoccupe d'eux et qu'ils n'ont donc pas besoin de se prendre en main !

 

 

 

Mais qu'en est-il des Israëlites dans leur environnement naturel, c'est-à-dire sur les terres spoliées aux Palestiniens ?

Eh bien fini le grand humanisme !

Israël est l'état-juif, aux oubliettes la laïcité.

Les étrangers ? On n'en veut pas, ils pourraient pervertir l'identité juive. Les noirs d'origine éthiopienne, qui sont pourtant juifs, sont discriminés ouvertement (voir ici et ).

Louer à des Arabes ? Quelle idée saugrenue. Ca m'a formellement été déconseillé par mon rabbin.

 

On survolera rapidement les étranges habitudes de Tsahal "l'armée la plus démocratique du monde ", selon un grand penseur contemporain qui ne verse jamais dans le tribalisme, et qui a "banni la haine de ses rangs" selon un autre patriote qui a opté pour la bi-nationalité afin de prouver sa loyauté à la France et qui en a été récompensé par un poste de conseiller d'Etat

Mais il se trouvera toujours des antisémites obsessionnels comme Sky News pour faire de la mauvaise publicité à l'armée Juive, que d'ailleurs beaucoup accusent de se livrer au trafic d'organes.

 

 

 

Rappelons que le peuple élu l'a été au suffrage universel comme de bien entendu et que c'est ce qui justifie cette différence de relations que doivent entretenir les Européens avec les Africains et les Juifs avec les Arabes.

 

 

 

Superman est juif, les musulmans ont leur Batman, mais que fait Captain FaF ?

 

 
 
  

Vieille affiche de propagande de la Ligue Française  

Commenter cet article

clovis simard 24/10/2011 19:00


Blog(fermaton.over-blog.com)No-3, THÉORÈME DES SCEAUX.-LES FLÉAUX SUR LA TERRE.


viking 16/01/2011 11:01


A. rivarol a la vue des agissements des PATRIOTES JACOBins durant la révolution avait écrit (phrase résumé) "Qui tient la rue, tient le pouvoir" Allez vous tenir la Rue ????

la Seule issue pour se libérer ce n'est pas les urnes, mais d'agir pour que la maison mère du Sionisme (USA) fasse faillite, comment ? boycott des produits US et d'USraël, cela devrait vous être
trés facile, car selon Faits & Documents plus de 90% de la mal bouffe US exporté serait cacher, donc les Mac Do dans les citées ou le Hallal est a la mode, les poison CoCa, Mars, mais aussi
plus de Cinés, de Musique, ne plus porter de Jeans', plus de basket, Converse

un changement de vie pour nombre de gens... a utiliser pour s'instruire, lire, la révolution francaise : c'est 800 Ouradour sur glane Ex les Lucs sur mer les patriotes avaient mis 145 enfants dans
l'église avant d'y fouttre de feu en obligeant la populace a apporter du bois pour alimenter le feu, c'est y pas beau un vrai Patriote.... la Russe ou les juifs sont les bourreaux.... celle de
Castro ou il fallait travailler 17 h par jour avec 1 journée sans salaire par semaine, les 35 h en 2 jours a dire au ZOZO porteur des tee shirt du Che


Wolfger 11/01/2011 17:10


http://france.eternelle.over-blog.com/